AccueilArticlesSantéAnémie: un manque de globules rouges

Anémie: un manque de globules rouges

L'anémie n'est pas une « maladie » mais une baisse du nombre (et parfois de la qualité) des globules rouges dans le sang. Elle peut être due à de nombreuses causes. Les globules rouges contiennent de l'hémoglobine, une protéine qui fixe l'oxygène, ce qui permet aux globules de le transporter dans tout l'organisme.

 

Généralement, l'analyse d'une prise de sang prescrite par le médecin généraliste suffit à diagnostiquer ce problème de santé, bénin dans la plupart des cas.   Les sources de l'anémie Plusieurs causes, très différentes, peuvent expliquer une anémie : un déséquilibre ou une carence alimentaire dus, principalement, à un manque de fer et/ou, aussi, de vitamine B12 ou d'acide folique. Ces éléments sont normalement apportés par une alimentation qui comporte, entre autres, viandes rouges, volailles, abats, foie, poisson, légumes à feuilles vertes foncées et légumineuses. Dans la moitié des cas, l'anémie est liée à une cause alimentaire; une hémorragie, par exemple lors d'un accident, d'une intervention chirurgicale ou en raison de fortes menstruations; Mais parfois aussi, la perte de sang est invisible et passe inaperçue, parce qu'elle se fait par petites quantités; mais à la longue, l'anémie finit quand même par s'installer. C'est le cas, par exemple, lors de certaines maladies chroniques (et/ou de leurs traitements médicamenteux) ou de troubles gastriques, comme l'ulcère gastroduodénal, les polypes intestinaux ou le cancer colorectal; des maladies de la moelle osseuse (y compris un cancer), des maladies auto-immunes, génétiques, héréditaires ou de certaines maladies rares;  l'exposition à des rayonnements ionisants (radioactivité) ou à certains traitements de radiologie; des infections virales graves (une hépatite, un sida). Feu orange : L'anémie liée à un manque de fer est la plus fréquente : soit que les apports alimentaires soient insuffisants, soit qu'ils ne compensent pas les pertes liées à des saignements aigus ou chroniques. Feu rouge : L'alcoolisme est un facteur de risque d'anémie.   Des visages pâles... L'intensité des symptômes dus à une anémie varie selon sa gravité et son origine, ainsi que de sa vitesse d'apparition. Il arrive qu'une anémie légère ne soit pas remarquée, car elle n'entraîne alors que peu de signaux. L'anémie provoque principalement de la fatigue, un teint plus pâle, une perte d'énergie, un essoufflementplus prononcé à l'effort. En effet, le cœur doit travailler davantage pour approvisionner le corps en oxygène. Dans les cas plus sévères, le rythme cardiaque s'accélère, des étourdissements apparaissent, ainsi que des maux de tête. Certaines formes très graves d'anémie entraînent, au stade extrême, des pertes de conscience. Feu orange : Les personnes anémiées remarquent parfois qu'elles ont les ongles cassants, les pieds et les mains froids, et qu'elles supportent moins bien les températures fraîches.   Les victimes préférées de l'anémie Certaines personnes sont plus à risque que d'autres de connaître une anémie. C'est le cas des femmes aux règles abondantes, des femmes enceintes, de celles qui subissent une hémorragie lors de leur accouchement, ou de celles qui allaitent. Ce problème touche aussi souvent les personnes âgées, chez lesquelles les apports alimentaires en fer et en vitamines peuvent être réduits par une alimentation insuffisante ou trop monotone. Parfois aussi l'absorption des vitamines et des minéraux fonctionne moins bien. 

Feu vert : On recommande de prendre un supplément en acide folique au moins un mois avant de débuter une grossesse et lors des 3 premiers mois de gestation. Feu rouge : Chez les personnes âgées, l'anémie augmente les risques de décès suite à une chute, à une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral.   Retrouver le tonus Pour rétablir le bon équilibre des globules rouges, il faut s'attaquer à l'origine du problème. Les traitements de l'anémie varient donc en fonction de ses causes. Lorsqu'elle provient de carences alimentaires, le médecin traitant prescrit la prise de suppléments alimentaires adaptés (par exemple de fer), généralement par voie orale, et donne quelques conseils diététiques pour retrouver une alimentation plus équilibrée. En cas d'anémie grave, des transfusions sanguines peuvent être nécessaires pour rééquilibrer le taux de globules rouges. Dans des cas plus rares, des injections d'erythropoïtéine, le fameux EPO interdit aux sportifs, sont préconisées. Feu vert: Pour les femmes, un traitement hormonal (comme la prise d'une pilule contraceptive) permet de régulariser des menstruations trop abondantes.

Dr. Moh Mezouari

Commentaires

{fcomment}

Powered by Toufik Bouakline